Oslobodjenje

Bosnie : la traite des êtres humains se développe toujours

| |

Un dernier rapport de l’Organisation Internationale pour les Migrations fait le point sur la traite des êtres humains en Bosnie-Herzégovine. De plus en plus de mineurs sont victimes de la prostitution forcée. D’autres vendent leur corps pour acheter de la drogue. Les trafiquants ont changé de méthodes de recrutement, utilisant souvent des personnes connues de leurs victimes.

Par D.Pavlovic « Entre 1999 et 2004, la mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Bosnie-Herzégovine a enregistré 817 victimes de la traite des êtres humains. Parmi ces 817 victimes, 12% sont des mineurs, dont la plus jeune n’avait que 12 ans », a déclaré Amela Efendic, coordinatrice du projet pour la lutte contre la traite des êtres humains au sein de l’OIM, à l’occasion de la présentation du projet PARC à Sarajevo. Cette jeune fille de 12 ans a été volée devant la porte de sa maison en Roumanie et vendue aux propriétaires de bars dans la région de Prijedor (les bars de la famille Milakovic) et de Banja Luka. Ces événements (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous