Bosnie-Herzégovine : la Republika Srpska vers la sécession, mais à très petits pas

| |

L’Assemblée nationale de la Republika Srpska a adopté deux projets de lois sur la création d’une Agence du médicament et celle d’un Haut conseil de la magistrature et du Parquet spécifique pour l’entité serbe. Mais deux mois de discussion sont encore prévus, et la loi n’entrerait en vigueur qu’un an plus tard.

Par Marion Roussey Mercredi et jeudi, l’Assemblée nationale de la Republika Srpska a examiné sept propositions et deux projets de lois dont deux textes très controversés, visant à engager un peu plus l’entité serbe sur la voie de la sécession. Objectif : transférer les compétences de l’État à la Republika Srpska par la création d’une Agence des médicaments et d’un Haut conseil de la magistrature et du Parquet, qui aurait la responsabilité de nommer les juges et les procureurs sur le territoire de l’entité. Le projet de loi sur la justice a été soutenu par 45 députés sur les 64 présents. Milorad Dodik et son Alliance des sociaux-démocrates (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous