Bosnie-Herzégovine : « l’idée délirante » d’une sécession de la Republika Srpska

| |

Qui a donc intérêt à agiter le sceptre de la sécession de la Republika Srpska ? Pourquoi les politiciens corrompus et les médias jouent-ils sur la hantise d’une nouvelle guerre ? Les citoyens sont-ils prêts à défendre l’intégrité de la Bosnie-Herzégovine ? Dialogue au micro d’Omer Karabeg.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Mirsad Tokača est directeur du Centre de recherche et de documentation de Sarajevo. Branko Todorović est directeur exécutif du Comité d’Helsinki pour les droits de l’Homme, à Bijeljina. Ils répondent aux questions d’Omer Karabeg. Omer Karabeg (O.K.) : La peur de la guerre qui règne aujourd’hui en Bosnie-Herzégovine rappelle-t-elle celle que les gens ressentaient en 1992 ? Mirsad Tokača (M.T.) : La situation a considérablement changé et n’a rien à voir avec celle de 1992. À l’époque, les gens ne croyaient pas du tout que la guerre fût possible. Aujourd’hui, nous croyons profondément que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous