Covid-19 : le scandale « Oxygène » secoue la Bosnie-Herzégovine

| |

De l’oxygène industriel fourni aux hôpitaux pour le traitement des patients. La Bosnie-Herzégovine est secouée par un nouveau scandale de corruption. Depuis hier, le Centre clinique universitaire de Banja Luka, en Republika Srpska, n’est plus approvisionné en oxygène médical.

Le Centre clinique universitaire de Banja Luka (UCC RS) n’est plus approvisionné en oxygène médical après que l’Agence des médicaments de Bosnie-Herzégovine a interdit la production et le commerce d’oxygène à son principal fournisseur, la société TGT Tehnogas, le 28 septembre. La veille, le maire de Banja Luka, Draško Stanivuković, a porté plainte contre Radovan Višković, le Premier ministre de la Republika Srpska (RS), l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine, et Alen Šeranić, le ministre de la Santé et des Affaires sociales de la RS. Une plainte qui fait suite à celle qu’il avait déposée le 24 septembre dernier contre Vlado Đajić, le directeur de l’UCC et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous