Bosnie-Herzégovine : à quand la justice et la vérité pour David et Dženan ?

| |

Alors que la justice de Banja Luka poursuit le père de David Dragićević en diffamation, le médecin légiste ayant pratiqué l’autopsie du jeune homme révèle de terrifiants détails. Par ailleurs, la Cour suprême de Fédération doit statuer sur le meurtre de Dženan.

Par Milica Čubrilo-Filipović Plus de deux ans après la disparition non élucidée de David Dragičević, retrouvé mort le 18 mars 2018 au confluent des rivières Crkvena et Vrbas à Banja Luka, le médecin légiste Radovan Furtula, qui a pratiqué la seconde autopsie à l’hôpital militaire de Belgrade (VMA), s’exprime dans une lettre publiée par le site indépendant Nova.rs. « Je suis redevable au mouvement ’Pravda za Davida’ (’Justice pour David’). Je n’en peux plus des euphémismes de la science moderne : plusieurs personnes ont utilisé leur force physique pour noyer David. Les blessures sur le visage, le nez, les joues, le bas du front, les lèvres, montrent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous