Oslobodjenje

Bosnie : création d’un Institut pour retrouver la trace des disparus

| |

L’institut aura pour rôle de chercher les disparus, sans tenir compte de leur appartenance religieuse ou ethnique, et sans discrimination aucune. En effet, en B&H, depuis dix ans, on recherche encore de 15 à 20 000 personnes.

Par Sanita Rozajac La Bosnie-Herzégovine s’est chargée d’initier la création d’un Institut pour la recherche des personnes disparues. Mardi 30 août, au cours de la Journée internationale des personnes disparues, Mirsad Kebo, Ministre pour les droits de l’homme et des réfugiés de Bosnie-Herzégovine et Catherine Bomberger, chef de la Commission internationale pour les personnes disparues (ICMP), ont signé un accord entérinant la création d’un Institut pour les personnes disparues de Bosnie-Herzégovine. Selon le Ministre Kebo, la création de l’institut est la meilleure façon de venir en aide aux familles dont les membres ont, durant la guerre, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous