Osservatorio sui Balcani

Après les élections en Serbie : Zagreb préfère Tadić mais pourrait s’entendre avec les Radicaux

| |

La Croatie salue la victoire des forces pro-européennes en Serbie. La composition du nouveau gouvernement est attendue avec impatience. Alors que les relations économiques entre la Croatie et la Serbie ont connu un essor impressionant, la plupart des analystes restent sereins face à la perspective d’un gouvernement qui pourrait être dominé par les forces nationalistes. Certains cyniques pensent même que cette hypothèse pourrait favoriser la candidature européenne de la Croatie...

Par Drago Hedl Officiellement, les autorités croates se déclarent satisfaites de la victoire des forces politiques pro-européennes en Serbie, mais elles attendent avec précaution de voir qui, après les élections du 11 mai 2008, réussira à constiter le gouvernement. Certains analystes soutiennent qu’un gouvernement dirigé par le Parti radical serbe (SRS) de Tomislav Nikolić, pourrait avantager la Croatie, du moins à court terme. De cette manière, en effet, la position de Zagreb dans les négociations pour l’adhésion à l’Union Européenne serait avantagée, car l’Union européenne serait obligée de miser davantage sur la carte croate. À long terme, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous