Gazeta Shqip

Albanie : impasse parlementaire et appel à un référendum populaire

| |

Pour poursuivre son rapprochement européen, l’’Albanie doit adopter une loi remettant en cause l’immunité juridique des élus et des hauts fonctionnaires. Lundi, après huit heures de débats houleux, le Parlement s’est séparé sans vote. L’opposition socialiste avait décidé de boycotter le vote tout en restant dans la salle. La majorité pourrait choisir de faire passer la loi par référendum.

Le dernier à avoir pris la parole dans cette séance marathon a été le Premier ministre Sali Berisha. Après avoir qualifié de « blocage nuisant au pays » l’attitude du Parti socialiste, il a accusé les députés de l’opposition de montrer le même comportement qu’au temps des communistes. Le Premier ministre en a appelé à un référendum populaire sur la question de l’immunité des hauts fonctionnaires. Retrouvez notre dossier : Albanie : cette interminable crise politique Si l’opposition socialiste renâcle autant à l’adoption de la loi permettant la suppression de l’immunité pour les hauts fonctionnaires, c’est notamment à cause de la date choisie. « Le 6 août (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous