BIRN

Albanie : le Premier ministre Berisha en guerre contre l’indépendance de la justice

| |

Scandales et affaires de corruption se multiplient dans l’entourage dE Sali Berisha. Celui-ci riposte en accusant de partialité la Procureure générale du pays, Ina Rama, et en voulant faire adopter une loi qui limiterait l’indépendance du Parquet. Ces projets du Premier ministre sont vivement condamnés par les États-Unis et les diplomates européens.

Par Besar Likmeta Ina Rama a lancé des investigations sur l’explosion du 15 mars 2008 dans le dépôt d’armes de Gërdec, et sur la corruption dans la construction de la nouvelle autoroute reliant l’Albanie au Kosovo. Depuis, elle est en mauvais termes avec le gouvernement de Sali Berisha. Sa dernière enquête sur un blanchiment présumé d’argent par un homme d’affaires bosniaque, Damir Fazlić, un proche de Sali Berisha, a suscité la vive colère du Premier ministre. Il a cherché à étouffer l’enquête en demandant au Parlement de contrôler les activités d’Ina Rama, et en proposant une nouvelle loi qui donnerait au Parlement plus d’autorité sur le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous