Tensions en mer Égée : la Turquie et la Grèce montrent les muscles

| |

Après un semblant d’accalmie, le torchon brûle de nouveau entre Athènes et Ankara. En cause, cette fois, la démilitarisation des îles de la mer Égée, toutes proches de la côte turque. Alors que la guerre en Ukraine fait rage, l’Otan s’agace et appelle les deux pays, membres de l’Alliance, à la raison.

Par Marina Rafenberg Rien ne va plus entre Athènes et Ankara, après quelques mois d’accalmie. À l’approche de deux échéances électorales importantes chez les deux voisins, le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis et le président turc Recep Tayyip Erdoğan montrent tous les deux les muscles, pour mieux satisfaire la fange la plus nationaliste de leur électorat. Dernier épisode en date : les questions de souveraineté en mer Égée. Agacée par le rapprochement gréco-américain de ces derniers mois, notamment par le développement de la base militaire d’Alexandroupoli dans le nord de la Grèce, la Turquie rappelle que les îles de la mer Égée ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous