Serbie : les accusés du massacre de Štrpci plaident non coupables

| |

Cinq anciens combattants serbes de Bosnie ont comparu ce lundi devant la Haute Cour de Belgrade pour répondre du massacre de 20 civils non-serbes le 27 février 1993, commis à Štrpci, sur la ligne ferroviaire Belgrade-Bar. Ils plaident non-coupables.

Les cinq anciens combattants serbes ont plaidé non-coupables de l’enlèvement et du meurtre de 20 non-Serbes à la gare de Štrpci, en Bosnie-Herzégovine, le 27 février 1993. Ils ont déclaré ce lundi à la Cour de Belgrade qu’ils n’avaient participé ni aux kidnappings ni aux exécutions. L’un des accusés, Gojko Lukić, a assuré qu’il travaillait dans la capitale serbe au moment des tueries et qu’il avait appris en lisant le journal ce qui c’était passé. Un autre, Ljubiša Vasiljević, qu’il se remettait d’une blessure de guerre, et son frère Duško qu’il s’était retiré des combats depuis le 10 juillet 1992. Jovan Lipovac a refusé de répondre aux questions du procureur et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous