Radio Slobodna Evropa

Crimes de guerre en Serbie : le gouvernement reprend la main sur la justice

| |

Nommé en 2003, Vladimir Vukčević devait achever son mandat de procureur fin 2015. Mais une procédure d’urgence l’a mis à la retraite de force à cause de son âge. De nombreuses voix dénoncent une décision politique. Reste à savoir qui prendra la relève ? Sûrement un fonctionnaire aux ordres du SNS, bien décidé à étouffer les affaires gênantes.

Par Branka Mihajlović L’annonce du départ à la retraite de Vladimir Vukčević, procureur de la République pour les crimes de guerre est-elle le signe d’un tournant dans le travail du Parquet ou bien est-ce un contexte politique ? Vladimir Vukčević a été nommé procureur pour les crimes de guerre en 2003. Son mandat devait expirer fin 2015, mais une loi modifiée il y a peu en procédure d’urgence prévoit son départ à la retraite à 65 ans, un an avant la date de fin de son mandat. Pour le procureur, pas de doute, il s’agit d’une décision politique, à mettre en relation avec les enquêtes sur les crimes de guerre commis sur ordre du commandement serbe qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous