Revue de presse • Au Salon du livre de Belgrade, les criminels de guerre à l’honneur

| |

Les mémoires d’un criminel de guerre exposés sur le stand du ministère de la Défense, Vojislav Šešelj qui se fait photographier avec des écoliers, les livres du Prix Nobel contesté Peter Handke qui s’écoulent comme des petits pains... Au Salon du livre de Belgrade, « le temps s’est arrêté ». Revue de presse.

Par Nikola Radić « Le ministère de la Défense fait à nouveau la promotion de livres de personnes condamnées pour crimes de guerre », « le Salon du livre de Belgrade : lieu de promotion des criminels de guerre », c’est ainsi que les sites Insajder (Serbie) et H-Alter (Croatie) résument la dernière édition du salon international qui a fermé ses portes le 27 octobre dans la capitale serbe. « Le ministère de la Défense promeut un livre de Nebojša Pavković, condamné par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à 22 ans d’emprisonnement pour crimes contre l’humanité et violations des lois ou coutumes de la guerre et qui accomplit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous