NIN

Serbie : au Salon du livre de Belgrade, la crise plombe l’édition

| |

Après une édition 2011 catastrophique, le Salon du livre 2012 s’est tenu dans un contexte toujours aussi morose. Le secteur culturel serbe est lourdement affecté par la crise et les ventes de livres enregistrent une baisse constante depuis plusieurs années. Autre point d’inquiétude pour les maisons d’éditions : le passage au livre numérique dans une région où la piraterie sur Internet fait des ravages. Le point avec Nin.

Par Dragan Jovićević Difficile de faire des pronostics sur les retombées commerciales du salon du livre de Belgrade. Il est indéniable que le pouvoir d’achat des citoyens baisse d’année en année, et l’édition 2011 du salon a été l’une des plus mauvaises en terme de ventes. Cette année, comment la situation économique, encore plus difficile et incertaine, va-t-elle influer sur la vente des livres ? L’édition serbe, un secteur lourdement affecté par la crise « J’espère que cela va passer, mais s’il s’agit d’une tendance qui se confirme, il faudrait essayer de savoir si ce n’est que la conséquence de la mauvaise conjoncture ou si c’est surtout à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous