Serbie : Belgrade Waterfront, des promesses, rien que des promesses

| |

Les travaux des deux premières tours devaient commencer à l’été, le contrat entre la Serbie et les Émirats arabes unis devait être rendus public début septembre. Mais pour le moment, toujours rien. Comme depuis le début, l’opacité règne autour du mirifique projet Belgrade Waterfront. Trois milliards d’euros sont pourtant en jeu.

Par Dušan Komarčević Les promesses non tenues ont-elles coulé le pharaonique projet Belgrade Waterfront ? Voilà comment résumer la situation actuelle du projet pompeusement annoncé entre les Émirats Arabes Unis et la Serbie. D’après le Premier ministre Aleksandar Vučić et le maire de Belgrade Siniša Mali, le contenu de l’accord sur les investissements conjoints dans le projet aurait dû être publié le 2 septembre, mais pour le moment, rien n’a filtré. Alors que Siniša Mali a annoncé la pose de la première pierre, des voix dénoncent les nombreux points litigieux du projet. Des promesses, toujours des promesses Lors de la conférence de presse du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous