Roumanie : quand on jouait au football à Ada Kaleh, sur le Danube

| |

Avant qu’elle soit ne submergée il y a 50 ans par la construction du barrage des Portes de Fer, Ada Kaleh avait une équipe de football, dont l’histoire est tout aussi mystérieuse et chaotique que celle de cette île du Danube, entre Roumanie et Serbie. Histoire.

Par Guillaume Balout L’île connaît alors un véritable âge d’or et représente une destination touristique à la mode. La bonne société bucarestoise vient chercher un bain d’exotisme dans ce pays de cocagne, désormais électrifié et pavé, accueillant un hôtel, un restaurant, des cafés, des échoppes à souvenirs et desservi par une nouvelle halte ferroviaire entre Orșova et Turnu Severin. Chaque touriste peut repartir avec 2500 cigarettes détaxées de Mareșal ou de Bafra. On fume des cigares, on déguste des loukoums d’Ada Kaleh jusqu’à la cour royale. Musulmană reverse une partie de ses larges bénéfices à ses actionnaires et aux habitants. Adossé au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous