Roumanie : l’octroi de fonds européens sera-t-il conditionné au respect de l’État de droit ?

|

Le 24 janvier, Jean-Claude Juncker appelait le nouveau gouvernement roumain à « repenser » la réforme de la justice, l’estimant « dangereuse ». Mardi 30 janvier, dans le contexte du Brexit et de la réduction du budget communautaire, l’eurodéputée Corina Creţu confirmait que Bruxelles discutait l’option de conditionner l’octroi des fonds européens au respect de l’État de droit.

Par la rédaction Le Brexit va engendrer une perte nette d’environ six milliards d’euros par an dans le budget européen. La Commission européenne étudie donc les différents moyens de faire des économies et « le conditionnement des financements au respect de l’État de droit à partir de 2020 est une piste discutée actuellement », a confirmé mardi 30 janvier la Commissaire européenne pour la Politique régionale, Corina Creţu. Les demandes en faveur d’une plus grande conditionnalité dans l’octroi des fonds communautaires a pris de l’ampleur dans le contexte des dérives « illibérales » en Pologne et Hongrie. Mais la Roumanie pourrait également être (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous