Réforme de la justice en Roumanie : « tous les organismes qui luttent contre la corruption sont des cibles »

| |

Les manifestations s’enchaînent en Roumanie, alors que la majorité gouvernementale composée du Parti social-démocrate (PSD) et de l’Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) est en train de faire passer à toute vitesse et sans débat une profonde refonte du système judiciaire visant à affaiblir la lutte contre la corruption. Un bond en arrière d’une décennie, selon Gelu Trandafir, de la branche roumaine de l’organisation américaine Freedom House. Entretien.

Propos recueillis par Florentin Cassonnet Courrier des Balkans (C.d.B) : Pourquoi de nombreux citoyens roumains, les institutions de la magistrature et l’Union européenne (UE) critiquent-ils les lois sur la justice qu’est en train de faire passer la coalition composée au Parlement du Parti social-démocrate (PSD) et de l’Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) ? Gelu Trandafir (G.T.) : Ces lois représentent un grand pas en arrière. Ces partis sont en train de changer la direction que notre système judiciaire avait prise depuis 2005, à savoir l’établissement d’institutions indépendantes et responsables. Avant 2005, nous avions un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous