Roumanie : « Il faut dépolitiser le système de santé »

| |

Plus de 14 000 médecins et 28 000 infirmiers ont quitté la Roumanie entre 2009 et 2015. Mais depuis, la situation s’est améliorée. À l’heure où la majorité gouvernementale PSD-ALDE veut revenir sur la réforme de dépolitisation de la fonction hospitalière mise en place par le gouvernement technique en 2015-2016, le point sur la situation avec Viorel Hușanu, le président du syndicat des médecins SANITAS Bucarest.

Propos recueillis par Cătălin Trandafir AGERPRES : Quels sont les principaux problèmes auxquels est confronté le système de santé roumain et comment y remédier, à court et long terme ? Viorel Hușanu (V.H.) : Jusqu’en 2015, à côté de la faiblesse des salaires, le principal problème était la politisation excessive du système. Chaque changement de gouvernement ou de ministre de la Santé entraînait un renouvellement des directeurs d’hôpitaux, des chefs de service et de leurs adjoints. Depuis deux ans, la situation commence à s’améliorer : les salaires ont augmenté et les nominations politiques se sont raréfiées. À l’heure actuelle, certains chefs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous