IWPR

L’épidémie de sida, bombe à retardement pour la Roumanie

| |

La peur, l’ignorance et un système de soins médiocre, ce trio infernal pourrait déclencher une épidémie en Roumanie. Le ministre de la Santé et de la famille estimait l’an dernier que plus de 12 500 personnes étaient porteuses du VIH. Il s’agit en majorité de personnes jeunes, et les chiffres réels de la contamination pourraient être bien plus élevés.

Par Daniela Tuchel Le système de santé s’est beaucoup amélioré ces dix dernières années, mais a en encore besoin de profondes réformes et d’investissements, les dépenses publiques pour la santé en Roumanie, étant les moins élevées de la région. Conscientes d’une menace d’épidémie, les autorités de Bucarest ont fait de la prévention et du traitement des malades une priorité. En 2001, elles ont lancé un Plan d’action pour l’accès de tous les malades aux traitements anti-rétroviraux avec un budget de 25 millions de dollars, dans le cadre d’une initiative des Nations Unies. En mars 2003, près de 5000 malades avaient accès aux traitements par les anti-rétroviraux, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous