Retour au pays : ces Serbes de France qui veulent tout recommencer en Serbie

| |

Les uns sont nés en Serbie, sont partis en France, avant de revenir « à la maison ». Les autres sont nés en France de parents serbes et ont choisi de rentrer sur les terres de leurs ancêtres. Quel regard portent-ils sur la Serbie, avec leur expérience française ? Récit, sensible, à quatre voix.

Par Léa Djenadi Sanja et Vuk [1] sont nés en Serbie. Quand la guerre ravageait l’ancienne Yougoslavie, ils ont décidé de partir en France, où ils sont restés après que les armes se sont tues dans leur pays natal. Grégory et Jelena sont nés en France de parents serbes. Tous les quatre ont un point commun : ils vivent aujourd’hui en Serbie, mais conservent un certain attachement à la France. Vuk est retraité et divorcé. Ses enfants ont quitté le domicile familial depuis longtemps. Avec l’âge, il a senti le besoin de revenir chez lui. « Mon histoire est indissociable de la Serbie. C’est mon pays, ma langue, mes villages. La neige en hiver, ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous