Relance de l’intégration européenne : la Macédoine du nord veut y croire

| |

Les Balkans occidentaux ne sont pas « l’arrière-cour de l’UE » a rappelé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. Un message bien reçu en Macédoine du Nord, où l’on espère une relance du processus d’adhésion, bloqué depuis des années. On note aussi des progrès dans les relations entre Skopje et Sofia.

Traduit par Gala Ivanovska (article original) L’avenir des Balkans occidentaux est au sein de l’Union européenne car ils font pleinement partie de l’Europe. Tel est le message adressé par le chef de la diplomatie européenne dans un article de blog intitulé « Il est temps d’avancer dans l’intégration des Balkans occidentaux dans l’UE ». À la mi-mars, Josep Borrell a effectué une tournée de quatre jours dans les Balkans, se rendant en Macédoine du Nord, en Albanie et en Bosnie-Herzégovine. Une tournée au cours de laquelle il a rappelé que les dirigeants de ces pays avaient clairement condamné l’invasion russe de l’Ukraine et adhéré aux sanctions (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous