Intégration de la Macédoine du Nord : malgré les pressions de l’UE, la Bulgarie bloque toujours

| |

Au sommet UE-Balkans occidentaux, le président bulgare a douché les espoirs macédoniens d’un lever rapide du véto de Sofia à l’ouverture des négociations d’adhésion. Roumen Radev a même durci sa position, demandant à Skopje d’accéder à toutes les conditions posées par son pays.

Par Alexandre Levy La Bulgarie vient, une fois de plus, de doucher les espoirs des Macédoniens d’une ouverture prochaine des négociations d’adhésion à l’Union européenne. Invité à Brdo, en Slovénie, au sommet UE-Balkans occidentaux, le Président Roumen Radev s’en est longuement pris à ses voisins, les accusant de « discrimination » à l’égard de ceux qui se définissent comme Bulgares sur le territoire de l’ancienne république yougoslave, soit selon Sofia environ 120 000 personnes, un peu plus de 6% de la population. Il a aussi renvoyé une fois de plus la balle à Skopje, invitant les autorités macédoniennes à reconnaître « les racines » bulgares de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous