Bulgarie, Macédoine, Serbie, Albanie ou Kosovo, mais à qui sont les Gorani ?

| |

Installée dans les montagnes isolées du Kosovo, d’Albanie et de Macédoine, la communauté des Gorani, fait l’objet de nombreuses attentions depuis l’éclatement de la Yougoslavie. La Serbie et la Macédoine leur ont déjà fait des offres de citoyenneté, maintenant c’est au tour de la Bulgarie. Mais pourquoi ces 50 000 Slaves de confession musulmane sont-ils si convoités ?

Par Jacqueline Dérens (Avec BIRN) — On pense que les Gorani étaient des Bogomiles, une secte chrétienne néo-gnostique apparue dans le premier empire bulgare, qui se sont convertis à l’Islam au temps des Ottomans. Il se sont installés entre le XIe et le XIIIe siècle dans les régions montagneuses du Shar, Korab et Koritnik. On estime que les Gorani sont aujourd’hui environ 50 000, répartis dans neuf villages en Albanie, 19 au Kosovo et deux en Macédoine. Ils parlent une langue slave proche du bulgare et du macédonien. Depuis les années 1990, la communauté gorani est tentée par des offres de citoyenneté de la part des pays voisins. En 1990, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous