Serbie : l’Église orthodoxe contre toute partition du Kosovo

|

L’appel solennel a été lancé dimanche 19 août : l’Église orthodoxe serbe du Kosovo s’oppose à tout échange de territoires entre Belgrade et Pristina. Après celle du Saint-Synode, cette mise en garde est un avertissement direct au Président Vučić, en pleines négociations sur une « rectification » des frontières.

Par la rédaction Les moines serbes du Kosovo ont lancé un message à Belgrade : la partition du Kosovo mettrait, selon eux, la minorité serbe en danger alors même que l’ancienne province autonome reste à leurs yeux « un territoire inaliénable de la Serbie », avec « ses 1500 monuments orthodoxes ». Ils demandent donc que les Serbes du Kosovo puissent « vivre dans un climat apaisé », garantissant « la continuité éternelle de leur Église sur cette terre ». Cet appel lancé dimanche fait suite à celui lancé au mois de mai par le Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe, qui pressait le gouvernement d’Ana Brnabić de veiller à ce que le Kosovo ne soit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous