Croatie : nouvelle loi travail, nouveau coup dur pour les précaires

| |

Huit ans après le dernier coup de rabot du SDP dans le code du travail, le HDZ compte bien enfoncer le clou. L’actuel gouvernement conservateur souligne le besoin de réguler le télétravail, l’auto-entreprenariat et les CDD. Non sans précariser davantage les travailleurs.

Par Dimša Lovpar Le gouvernement croate, par la voix de Josip Aladrović, ministre du Travail, des pensions, de la famille et de la politique sociale, a récemment annoncé la reprise des négociations avec les « partenaires sociaux » pour trouver un accord sur une nouvelle loi régissant le travail. Ces négociations menées secrètement suite au camouflet subi lors d’une première tentative en 2020 inquiète l’opposition. Sous couvert de vouloir réguler les nouvelles formes de travail apparues durant la pandémie, le gouvernement envisage en réalité de le « flexibiliser » et de le libéraliser davantage. En dépit des difficultés pour accéder aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous