Le Courrier des Balkans

Croatie : le gouvernement social-démocrate casse le droit du travail

| |

Le gouvernement croate a adopté, mardi 15 juillet, une nouvelle loi sur le travail, malgré les critiques de l’opposition. Au menu, augmentation du temps de travail, mobilité accrue des salariés et facilitation des licenciements. Le coalition de centre-gauche au pouvoir en Croatie poursuit sa libéralisation à marche forcée de l’économie.

Par Laetitia Moréni Après plusieurs mois de débats, le Sabor, le Parlement croate a finalement adopté, mardi 15 juillet, une nouvelle législation du travail, grâce aux voix des membres de la coalition au pouvoir. Quatre-vingt députés ont voté pour et trente-quatre députés de l’opposition, contre. Cette nouvelle législation permet de prolonger la semaine de travail à 50 heures (ou 60, si la convention collective le prévoit) et de redistribuer le temps de travail. Cette réforme prévoit également un maximum de huit heures de travail supplémentaire par semaine, avec un plafond de 250 heures par an. Il sera aussi possible de transférer un employé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous