Monténégro : lourdes peines de prison dans l’affaire du « coup d’État »

| |

Tous les accusés de l’affaire du « coup d’État » ont été condamnés en première instance à des peines de prison ferme au terme du « procès du siècle » qui s’est ouvert à Podgorica il y a un an et demi, sans apporter de réponses aux nombreuses questions en suspens. Parmi eux, deux députés de l’opposition, Andrija Mandić et Milan Knežević, qui écopent de cinq ans.

La Haute Cour de Podgorica a rendu ce jeudi son verdict dans l’affaire du « coup d’État » : tous les accusés ont été reconnus coupables d’avoir voulu organiser ce « coup d’État », « dans le but d’empêcher l’adhésion du Monténégro à l’Otan ». L’opposition monténégrine dénonce une « farce » et une « parodie de justice ». Deux députés du Front démocratique (DF - opposition), Andrija Mandić et Milan Knežević, ont chacun été condamnés à cinq ans de prison. Ils sont accusés d’avoir recruté des personnes afin d’organiser une manifestation devant le Parlement et de s’y introduire violemment lors du dernier meeting électoral à Podgorica avant les législatives de l’automne 2016. Selon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous