Monténégro : à cause du coronavirus, le chantier de l’autoroute en manque de travailleurs

| |

Ce sont des travailleurs chinois qui réalisent l’autoroute Bar-Boljare, traversant le Monténégro du nord au sud. Ceux qui sont partis en Chine pour les fêtes du Nouvel an ne sont toujours pas revenus à cause de l’épidémie de coronavirus. De nouveaux retards à craindre pour ce chantier qui traîne depuis des années.

Traduit et adapté par Nikola Radić (Article original) Selon le ministère des Transports et des Affaires maritimes du Monténégro, le retour retardé des ouvriers chinois, bloqués dans leur pays natal depuis les vacances du Nouvel An chinois en raison de l’épidémie du coronavirus, ne devrait pas retarder les délais de construction de l’autoroute Bar-Boljare. « Le contrat stipule qu’il existe plusieurs moyens de recruter des ouvriers, non seulement originaires de Chine, mais aussi du Monténégro, des autres pays de la région et du monde entier. Tant que toutes ces possibilités n’auront pas été épuisées, nous ne pourrons pas dire avec certitude si (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous