Macédoine : le BDI et le SDSM en ordre de bataille pour les municipales

| |

À quelques jours des élections municipales, le 15 octobre, la campagne est loin de passionner la population macédonienne. Une nouveauté cependant : les candidats des sociaux-démocrates (SDSM) et de l’Union démocratique pour l’intégration (BDI) ne se présentent pas dans les villes où leur partenaire de coalition a plus de chances de l’emporter.

Par Jaklina Naumovski À quelques jours des élections municipales, la campagne bat son plein en Macédoine, même si elle ne passionne pas franchement les électeurs, qui attendent surtout des propositions concrètes pour améliorer leur vie de tous les jours. On trouve également en lice beaucoup de nouvelles têtes, parfois des inconnus, ce qui ajoute au scepticisme ambiant. Certains maires du VMRO-DPMNE qui ont été touchés par des scandales de corruption, comme le maire de Bitola, ont par exemple été mis sur la touche. Le maire de Skopje, Koce Trajanovski, brigue cependant un troisième mandat. Face à lui, le SDMS présente l’un de leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous