Macédoine : les grandes oreilles de Nikola Gruevski sifflent

| |

Nouveau rebondissement dans le scandale des écoutes téléphoniques révélé début 2015 par le Parti social-démocrate. L’étau se resserre autour de l’ancien Premier ministre Nikola Gruevski et de son cousin Sasho Mijalkov, qui dirigeait les services secrets.

Par Jacqueline Bisson Début 2015, l’affaire des écoutes téléphoniques secouait la Macédoine. Selon les « bombes » lâchées par le Parti social-démocrate (SDSM), alors dans l’opposition, le gouvernement nationaliste-conservateur du VMRO-DMPNE aurait mené une vaste entreprise d’écoutes des personnalités critiques du pouvoir et de très nombreux anonymes. L’ancien Premier ministre Nikola Gruevski a toujours nié ces faits et assurait en outre que le SDSM avait obtenu ces « enregistrements illégaux » grâce à des services de renseignement étrangers qui opéraient dans « une fourgonnette jaune ». Le chef du SDSM et de l’opposition, Zoran Zaev, aujourd’hui à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous