Macédoine du Nord : l’immense déception des citoyens

| |

Épuisés et résignés. Les citoyens macédoniens sont mécontents des dirigeants actuels qui ont trahi la « Révolution des couleurs », mais encore plus horrifiés à l’idée de voir revenir au pouvoir ceux dont ils croyaient s’être débarrassé. À bout d’espoir, lassés par les crises politiques, la corruption et la misère, il leur reste une issue : le chemin de l’exil. L’éditorial de Ljupco Popovski.

Par Ljupčo Popovski À bien des égards, la société macédonienne semble épuisée. Elle pensait que la catharsis était arrivée avec le renversement du système qui tenait d’une main de fer toutes les institutions de l’État, mais les événements qui ont suivi ont montré qu’il ne s’agissait que d’une crise supplémentaire. La chute de Katica Janeva et la désintégration du Bureau du procureur spécial (SJO), ont privé les citoyens du dernier espoir que le pays pouvait changer. Les politiques et autres personnalités publiques devront désormais faire un effort herculéen pour regagner la confiance des Macédoniens. Sur la scène publique, les élites politiques se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous