Lutte anti-corruption : en Macédoine du Nord, clap de fin pour le Bureau du procureur spécial

| |

Quatre ans après sa création, le Bureau du procureur spécial (SJO) a été dissout. Ses dix procureurs vont retourner dans leurs tribunaux d’origine. Quant aux dossiers instruits, ils devraient être transférés. Mais certains espèrent déjà qu’ils seront enterrés.

Par Jaklina Naumovski Le Conseil des procureurs a annoncé le 15 septembre la fin du mandat du Bureau du procureur spécial (SJO), créé il y a quatre ans dans le cadre de l’accord de Pržino 1. Cette décision, attendue, fait suite au limogeage, la veille, de leur cheffe, Katica Janeva, impliquée dans l’affaire racket. Aucun accord entre les partis politiques macédoniens n’a pu être trouvé sur la loi relative au prolongement du mandat du SJO. À l’issue de la réunion du Conseil, son Président, Aco Kolevski, a annoncé que les dix procureurs actuels du SJO devraient retourner dans leurs tribunaux d’origine, afin d’y reprendre leurs fonctions. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous