Turquie : Loup Bureau, chroniques d’un prisonnier dans les geôles d’Erdoğan

| |

Le 26 juillet 2017, le journaliste français Loup Bureau est arrêté en Turquie. Accusé de terrorisme, il encourt 25 ans de prison. Face à l’isolement et à l’absurdité de sa situation, il se met à écrire, avant tout pour se souvenir. Chroniques d’un prisonnier, que les Éditions Équateurs publient ce mercredi 2 octobre, raconte ses 52 jours de détention, mais aussi la dérive d’un pays sous la coupe d’Erdoğan. 
Rencontre.

Propos recueillis par Claire Corrion Courrier des Balkans (CdB) : Dans ton livre, tu racontes qu’écrire en prison était quelque chose de difficile, que cela ne t’a jamais soulagé, bien au contraire. En quoi était-ce difficile ? Loup Bureau (L. B.) : Au départ, j’avais accès à très peu de choses dans ma cellule et je n’ai pas tout de suite reçu de papier ni de crayons. Mon rapport au temps en prison a totalement changé. Je ne me souvenais plus d’événements qui s’était passés il y a à peine une semaine. Je me suis donc mis à écrire au bout de trois semaines pour me souvenir de ce qui se passait. Je pensais peut-être naïvement qu’écrire me ferait du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous