Serbie : le métropolite Amfilohije tire à boulets rouges contre Vučić

| |

Le torchon brûle entre Aleksandar Vučić et l’Église orthodoxe serbe - du moins sa frange radicale menée par le métropolite Amfilohije du Monténégro, qui accuse le gouvernement de préparer la « trahison » du Kosovo. Dans une Serbie où l’opposition est presque réduite au silence, l’Église a-t-elle la prétention de jouer un rôle politique direct ?

Par Srđan Janković « Ni moi, ni l’Église n’attaquons personne. Nous ne faisons qu’exprimer notre inquiétude pour la partie la plus importante et la plus sainte de l’État serbe, et je n’ai jamais chanté le requiem d’Aleksandar Vučić. » C’est en ces termes que le métropolite Amfilohije du Monténégro a tenté de se justifier, après avoir déclaré, lundi, à une chaîne de télévision monténégrine que la politique du Président serbe Aleksandar Vučić « menait à la trahison de la Serbie et du Kosovo ». Mardi 9 janvier, le lendemain de sa déclaration controversée, en réponse à un secrétaire d’Aleksandar Vučić, qui l’accusait de s’occuper de « diableries », le chef de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous