Réfugiés : la Grèce veut enfermer les demandeurs d’asile sur les îles

| |

Le gouvernement conservateur veut créer des centres fermés pour demandeurs d’asile sur trois îles de la mer Egée, afin de remplacer les camps existants insalubres et surpeuplés. Le but affiché : dissuader les migrants de passer par la Grèce.

Par Marina Rafenberg Le gouvernement grec a annoncé, mercredi 20 novembre, vouloir remplacer les camps de migrants surpeuplés des îles de Samos, Lesbos et Chios, face à la Turquie, par des centres fermés. Les demandeurs d’asile ne pourront plus circuler librement tant que l’examen de leur demande ne sera pas terminé. Le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas a expliqué que le but était de dissuader les migrants de venir en Grèce : « Ils ne peuvent pas circuler dans le pays sans restriction ou songer à venir illégalement quand ils n’ont pas droit à l’asile ». Les trois camps insalubres de Lesbos, Samos et Chios abritent actuellement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous