Eastmed : le projet gazier qui réunit la Grèce, Chypre et Israel contre la Turquie

| |

C’est un gazoduc très politique. La signature précipitée, jeudi soir à Athènes, du projet EastMed, qui doit relier Israel à Chypre et à la Grèce afin d’acheminer du gaz naturel vers l’Europe, est une réponse directe aux velléités de la Turquie d’intervenir en Libye.

Par Marina Rafenberg « La coopération régionale est ouverte à tout le monde à condition que le droit international et les règles de bon voisinage soient respectés », a déclaré le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis après la signature, jeudi, de l’accord sur le gazoduc EastMed. Ce projet réunit pour l’instant Israël, Chypre et la Grèce (l’Italie devrait le rejoindre ultérieurement), et il doit permettre de transporter entre 9 et 11 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an sur quelque 2000 kilomètres, depuis les réserves offshore situées au large de Chypre et d’Israël vers la Grèce et l’Union européenne. Visant à concurrencer le gazoduc (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous