Entre Grèce et Turquie, Ankara rejoue la carte des provocations

| |

Rien ne va plus entre la Grèce et la Turquie : violations de l’espace aérien et maritime grec, arrestation de deux soldats grecs à la frontière gréco-turque, sans parler des tensions maritimes autour de Chypre. Ankara joue la carte des provocations et l’Union européenne reste muette, dans l’attente du Sommet prévu le 26 mars à Varna avec la Turquie.

Par Marina Rafenberg Lundi, une frégate de type Barbaros et trois corvettes turques ont de nouveau rôdé autour de la Zone économique exclusive (ZEE) au large de Chypre, où le géant pétrolier américain Exxon a commencé depuis dimanche à explorer des gisements offshores. Mi-février, la marine turque avait déjà bloqué l’accès d’un navire italien à des gisements gaziers au sud-est des côtes chypriotes. Depuis quelques mois, la Turquie multiplie les provocations à l’encontre de la Grèce et de ses alliés. Lors de sa visite « historique » à Athènes, en décembre dernier, Recep Tayyip Erdoğan a enclenché les hostilités en suggérant une « révision » du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous