Kosovo : « on a fait comme si le Covid-19 avait disparu »

| |

En deux semaines, le nombre de personnes contaminées a été multiplié par deux au Kosovo. Les décès sont de plus en plus nombreux. Une situation très inquiétante alors que les soignants sont déjà sur les rotules après quatre mois d’épidémie. Le microbiologiste Lul Raka appelle à la responsabilité de chacun face à la maladie. Entretien.

Traduit et adapté par Belgzim Kamberi (article original) Radio Evropa e Lirë (R.E.L.) : Comment évaluez-vous la situation sanitaire au Kosovo ? Lul Raka (L.R.) : Ces dernières semaines, on constate une explosion du nombre de contaminations et malheureusement, le Kosovo affiche aujourd’hui le taux d’Europe le plus élevé de personnes infectées, après la Macédoine du Nord et la Suède. R.E.L. : Ces derniers jours, près de la moitié des personnes testées sont positives. Comment expliquer cela ? L.R. : C’est avant tout lié au changement d’approche : on ne teste plus que les personnes présentant des symptômes. De fait, cela conduit mécaniquement à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous