Penser au temps du covid-19 • Kosovo : l’épidémie, une « punition créative » pour les artistes ?

| |

L’épidémie de covid-19 est venue rappeler à quel point l’humanité était fragile. Cette crise pourrait néanmoins être salutaire, favorisant une prise de conscience collective, et servant de terreau fertile à la création artistique. C’est le point de vue d’Isa Qojsa, l’un des cinéastes les plus célèbres du monde albanais.

Traduit et adapté par Nerimane Kamberi Isa Qosja est un des réalisateurs albanais les plus connus. Il a réalisé de nombreux films de fiction et des documentaires, qui ont été primés dans différents festivals, parmi lesquels Proka (1985), Kukumi (2005) ou Three windows and a hanging (2014). Il enseigne aujourd’hui à la Faculté des Arts de Pristina. Son dernier long-métrage, Stroke, aujourd’hui en post-production, s’intéresse à son enfance dans le village monténégrin de Vuthaj où il a vu le jour en 1949. Koha Ditore (K. D.) : Depuis la mi-mars, la vie est paralysée au Kosovo à cause de l’épidémie de covid-19. La Peste de Camus, L’Amour au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous