Kosovo : Thaçi et Haradinaj, 20 ans de « je t’aime moi non plus »

| |

Ils ont tous les deux été des commandants de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK), mais ils ne se sont jamais appréciés. Maintenant qu’ils sont respectivement Président de la République et Premier ministre du Kosovo, Hashim Thaçi et Ramush Haradinaj entretiennent des relations toujours aussi tumultueuses. Avec un point de discorde fondamental : l’échange de territoires avec la Serbie.

Par Fitim Salihu Depuis deux décennies, les clashs sont nombreux entre Hashim Thaçi et Ramush Haradinaj. Dès 1999, dans un livre d’entretien avec le journaliste Bardh Hamzaj, Ramush Haradinaj expliquait : « Je respecte [Thaçi] en tant que chef de l’UÇK et que soldat, mais je ne me réjouis pas de ce qu’il fait en politique. J’ai des doutes concernant sa capacité à unifier [la scène politique kosovare] et je n’aime pas ses positions actuelles ». L’actuel chef du gouvernement critiquait aussi les proches d’Hashim Thaçi au sein de l’UÇK puis du Parti démocratique du Kosovo (PDK), Azem Syla et Xhavit Haliti (qui dirigeaient le SHIK, l’officieux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous