Bras de fer entre Kosovo et Serbie : Pristina arrête cinq Serbes puis les relâche

| |

Cinq Serbes du Kosovo ont été arrêtés mardi dans la région de Gjilan/Gnjilane, avant d’être relâchés. Ils seraient soupçonnés de « menacer l’ordre constitutionnel et la sécurité de la République du Kosovo ». Belgrade avait menacé d’interrompre le dialogue si Pristina ne les libérait pas dans la journée. Un nouvel épisode du bras de fer autour des Forces de sécurité du Kosovo (FSK) ?

(Avec Birn) - Suite à des pressions de Belgrade, les autorités kosovares ont relâché mardi 10 juillet cinq Serbes qu’elles avaient appréhendés à Gjilan/Gnjilane plus tôt dans la journée. « Ils sont libres, nous enquêtons », a déclaré à Birn le procureur Jetish Maloku, indiquant que les suspects avaient été arrêtés, car ils représentaient un « danger pour l’ordre constitutionnel et la sécurité de la République du Kosovo ». Selon Jetish Maloku, les individus ont été « accompagnés » au poste de police, mais ils n’ont pas été arrêtés. « Les cinq Serbes n’ont pas été arrêtés », a-t-il insisté. « Je ne sais pas qui a fait courir cette rumeur ». Mardi matin, le chef du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous