Le Kosovo va créer son armée, Belgrade s’indigne, les internationaux s’inquiètent

| |

C’est vendredi le Jour J. Le Parlement du Kosovo doit voter la transformation des Forces de sécurité du Kosovo (FSK) en une véritable armée, une décision désapprouvée par la plupart des pays européens et qui risque de faire dangereusement monter les tensions avec Belgrade. Jusqu’où ira-t-on dans l’escalade des réactions et des contre-réactions ?

Par Nerimane Kamberi Le Parlement du Kosovo va-t-il entériner la création d’une armée ? Après une première lecture le 18 octobre 2018, les 120 députés du pays doivent examiner vendredi trois projets de lois visant à transformer les Forces de sécurité de Kosovo (FSK) en armée régulière. Cette initiative intervient alors les tensions entre Pristina et Belgrade sont au plus haut, que des rumeurs d’échanges de territoires entre les deux pays circulent dans la région et que le dialogue sur la « normalisation des relations », poussivement mené à Bruxelles sous l’égide de l’Union européenne, est au point mort. Sans compter la décision du gouvernement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous