Kosovo : quand Albanais et Serbes franchissent la barrière de la langue

| |

Ils sont Albanais ou Serbes du Kosovo, et veulent apprendre la langue de l’autre communauté. Alors que ces langues ne sont plus enseignées dans le système éducatif depuis 30 ans, une ONG propose des cours, avec un succès croissant.

Traduit par Chloé Billon (article original) Ivana Pavlović habite à Leposavić, l’une des quatre communes majoritairement serbes du nord du Kosovo. Elle a décidé d’apprendre l’albanais quand elle a déménagé il y a deux ans à Pristina, où elle avait décroché un emploi. « Je trouvais ça bête de ne pas pouvoir dire un mot en albanais, étant donné que c’est la langue du peuple majoritaire à Pristina. D’autre part, je me suis fait des amis, et je voulais connaître leur langue », témoigne-t-elle. Ivana a acquis les bases de l’albanais grâce aux cours organisés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), selon la méthode Voc-up.com, une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous