« J’aurais voulu faire barrage à l’extrême-droite, mais je n’ai pas le droit de voter en France »

| |

Florentina Postaru est née en Roumanie et réside en Bretagne depuis 2014. En attendant sa naturalisation qui lui donnera le droit de voter dans son nouveau pays, elle regarde avec frustration et appréhension le deuxième tour de l’élection présidentielle française. Récit.

Par Florentina Postaru Florentina Postaru est la scénariste du roman graphique Heureux qui, comme mon aspirateur..., illustré par Serge Bloch et qui a paru en 2019 aux éditions Bayard. Née en 1977 à Tulcea, en Roumanie, elle vit aujourd’hui à Lorient, en Bretagne. Moi je ne vote pas. Je n’en ai pas le droit ! Enfin, pas encore... Je suis arrivée en France en 2014, à l’époque de la présidence de François Hollande. Un pays dont le chef de l’État portait le nom d’un autre pays ne pouvait être que bon, me disais-je alors ! Comme tout le monde en France, j’ai vécu l’horreur des attentats terroristes de 2015, submergée par la peur et l’émotion (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous