Grèce : le scandale du logiciel espion Predator, symbole du recul de la liberté d’informer

| |

La Grèce a reculé de 38 places dans le classement annuel de Reporters sans frontières et se retrouve bonne dernière de l’Union européenne. Au moment où l’ONG française révélait cette chute, le pays était secoué par l’affaire Predator, du nom du logiciel espion qui a servi à surveiller le journaliste d’investigation Thanasis Koukakis.

Traduit et adapté par Simon Rico (Article original) « Thanasis, est-ce que tu sais quelque chose à ce sujet ? » Un clic sur le lien qui accompagnait ce texte apparemment inoffensif a suffi à infecter le smartphone du journaliste Thanasis Koukakis avec le logiciel espion Predator. C’était le 12 juillet 2021. Lorsqu’il s’est adressé au Citizen Lab de l’Université de Toronto pour faire analyser son smartphone, le reporter de CNN Greece, spécialiste des sujets financiers, soupçonnait depuis longtemps être sous surveillance et que ses communications étaient interceptées. Mais par qui ? Un an plus tôt, en août 2020, Thanasis Koukakis s’était déjà (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous