Grèce : le gouvernement Mitsotákis s’attaque à la liberté de la presse

| |

Deux journalistes sont poursuivis en justice, accusés de participer à un « complot » visant à nuire à de hauts responsables du parti conservateur grec au pouvoir. Leur « crime » ? Avoir révélé deux affaires majeures des années 2010, le scandale Novartis et la « liste Lagarde »...

Par Marina Rafenberg Kóstas Vaxevánis, éditeur de Documento, l’un des hebdomadaires les plus critiques du gouvernement conservateur de Kyriákos Mitsotákis, et Gianna Papadakou, qui a travaillé pendant plusieurs années pour la chaîne de télévision Alpha, sont attaqués en justice pour avoir révélé deux des plus gros scandales des années 2010. Le gouvernement conservateur estime que les deux journalistes auraient voulu « nuire » à des personnalités importantes de la droite, notamment à Adonis Giorgiadis, actuel ministre du Développement, et à Dimitris Avramopoulos, ancien Commissaire européen. Les deux reporters doivent notamment être jugés pour « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous