Littérature : à la recherche de Dora d’Istria, figure albanaise du romantisme

| |

Elle est considérée comme la Mary Shelley de l’Europe orientale. Albanaise d’origine, née en Roumanie et devenue princesse russe, Dora d’Istria a vécu de longues années à Florence, en Toscane. Gino Luka est parti à la recherche des traces de cette pionnière du féminisme.

Par Gino Luka La princesse Helena Koltsova-Massalskaya est née à Bucarest, le 22 janvier 1828 sous le nom d’Elena Ghika, et elle est morte à Florence, le 17 novembre 1888. Cette femme de lettres d’origine albanaise, devenue russe et italienne, s’est fait connaître sous le nom de Dora d’Istria. Représentante illustre du romantisme, pionnière du féminisme, cette Mary Shelley de l’Europe orientale a été membre de la prestigieuse Accademia dei Lincei de Toscane. L’année dernière, après avoir lu quelques-unes de ses œuvres, sur la Suisse, les femmes, la nation et la nationalité, j’ai décidé d’aller à la recherche de sa maison à Florence. J’étais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous