Croatie : l’« ethno queer », un pont entre folklore rural et cultures LGBTQI

| |

Le Queer Zagreb s’ouvre aujourd’hui et fête ses 20 ans. Deux décennies pendant lesquelles le festival a travaillé à normaliser l’idée de diversité dans la très patriarcale société croate, tout en luttant pour survivre, comme le reste de la scène culturelle alternative. L’édition 2022 est dédiée à l’« ethno queer » : pour peu qu’on les regarde différemment, les traditions rurales peuvent elles aussi être queer.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Zvonimir Dobrović est le fondateur de l’association Domino et le directeur artistique du festival Queer Zagreb. Au programme de cette édition : une centaine d’artistes, des collaborations avec le British Museum et l’Université de Yale, une programmation cinéma, des spectacles du monde entier, une rencontre régionale des organisations et initiatives LGBTQI, des livres ou encore la célébration du centenaire de la mort de Marcel Proust... Novosti (N.) : Votre festival a 20 ans cette année. Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru ? Zvonimir Dobrović (Z.D.) : À nos débuts, il y (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous