Contre l’avis de l’ONU, Belgrade extrade un militant kurde en Turquie

|

Un militant politique kurde demandeur d’asile en Serbie a été déporté en Turquie, malgré les mesures provisoires du Comité contre la torture de l’ONU. Cevdet Ayaz a été condamné à quinze ans de prison en Turquie après avoir été torturé par la police. Mais la justice serbe ne voit pas où est le problème, et la Serbie de Vučić ne veut pas prendre le risque de froisser son « grand ami » Erdoğan.

Par la rédaction Un militant politique kurde, Cevdet Ayaz, emprisonné au centre de détention pour les étrangers de Padinska Skela, dans la périphérie de Belgrade, a été extradé ce mardi en Turquie, malgré la décision du Comité contre la torture (Committee Against Torture – CAT) de l’ONU qui s’est opposée le 11 décembre à cette expulsion, estimant que Cevdet Ayaz risque la torture. La justice a cependant estimé qu’il n’existait « aucun obstacle juridique à cette déportation ». « Son frère m’a appelée ce matin d’Istanbul pour me dire qu’il avait reçu l’information de la police qu’Ayaz avait été extradé », a déclaré mardi son avocate, Ana Trkulja. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous